Skip to main content

Dans le Or Hah’aym sur Michpatim (22,24), (A LIRE!!!), on trouve la réponse à une question intrigante, que tout homme honnête doit se poser : Pourquoi HKB”H a-t-il fait des hommes riches, qui reçoivent beaucoup plus que ce qu’ils arriveront à manger dans leur vie ? A quoi bon ? On peut comprendre qu’il y ait des pauvres qui n’ont pas assez, c’est une Kapara pour leur orgueil ou pour les  Averot de cette vie ou de la précédente. Mais les riches ?

Réponse du verset את העני עמך, l’argent du pauvre est chez toi ! Bien sur que HKB”H n’a pas abandonné les pauvres, leur budget est là, mais n’arrive pas dans leur poche mais dans celle du riche. Il doit lui savoir que cet argent qui se trouve chez lui, doit être utilisé intelligemment pour les besoins des pauvres : leur faire des écoles, des hôpitaux, des mariages, leur donner des vêtements et des repas lorsque c’est nécessaire.

Chacun trouvera sur son chemin, s’il le mérite, les pauvres et leurs besoins, et ainsi-dit Rabbi H’aim Ben Attar : le pauvre aura sa Kapara par sa gène, et le riche aura la possibilité d’arriver au Gan Eden par ses Mitsvot [Mais s’il garde cet argent pour des dépenses idiotes et folles …].

C’est pourquoi le paragraphe en question se termine  par 2 interdictions : Ne pressurise pas le pauvre pour qu’il te rembourse le prêt que tu lui as fait, et ne prends  jamais d’intérêt sur ce prêt.  Car cet argent, c’est LE SIEN qui est déposé chez toi.

Chabat Chalom